Le point Vétérinaire n° 246 du 01/06/2004
 

CANCÉROLOGIE DU CHIEN

Pratiquer

CAS CLINIQUE

David Jacques

29 C, avenue de Toulouse
31150 Gratentour

L’association polyarthrite et tumeur est peu décrite. Bien que la plupart des polyarthrites restent “idiopathiques”, ce cas rappelle la nécessité de rechercher une affection sous-jacente.

Résumé

Une chienne épagneul breton âgée de sept ans est présentée pour des difficultés locomotrices marquées, qui évoluent depuis plusieurs semaines. Les examens complémentaires mettent en évidence la présence d’une polyarthrite suppurée aseptique, associée à des métastases osseuses d’un carcinome peu différencié. Ce processus tumoral est peut-être à l’origine de la polyarthrite. Dans les phénomènes paranéoplasiques, des antigènes tumoraux pourraient être à l’origine de la production d’anticorps, puis de complexes immuns, qui se déposeraient dans les articulations et produiraient une réaction d’hypersensibilité de type III. L’association polyarthrite et processus tumoral est peu décrite ; elle assombrit de manière significative le pronostic de la polyarthrite. Les polyarthrites sont certainement sous-diagnostiquées. La plupart d’entre elles sont probablement classées comme idiopathiques parce que la cause sous-jacente n’est pas systématiquement recherchée.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...