Le point Vétérinaire n° 246 du 01/06/2004
 

ÉPIDÉMIOLOGIE CHEZ LES RUMINANTS

Éclairer

NOUVEAUTÉS

“Vigimyc” surveille et informe sur l’émergence ou la ré-émergence de mycoplasmes pathogènes, notamment de la péripneumonie contagieuse bovine.

Les mycoplasmoses ont un impact économique évident en élevage bovin, caprin et ovin. Leur extension serait favorisée par l’augmentation des échanges d’animaux. Paradoxalement, la recherche de mycoplasmes n’est pas systématiquement mise en œuvre lors du diagnostic bactériologique. Leur intervention n’est souvent envisagée que secondairement. Le diagnostic de certitude de l’intervention pathogène d’un mycoplasme ne peut être établi qu’après l’isolement et l’identification d’espèce, à l’aide de techniques spécifiques.Objectifs : surveillance, recherche et partage Depuis dix ans, un réseau d’identification des souches de mycoplasmes isolées ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous