Le point Vétérinaire n° 245 du 01/05/2004
 

URO-NEPHROLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Isabelle Goujon

13 rue Jean Mermoz
37540 Saint-Cyr-sur-Loire

Une fois le syndrome néphrotique diagnostiqué (rapport PU/CU et électrophorèse des protéines urinaires) et la nature des lésions identifiée (biopsie), les possibilités de traitement sont limitées.

Résumé

Le syndrome néphrotique est caractérisé par une protéinurie massive à l’origine d’une hypoprotéinémie, d’une hypercholestérolémie et d’œdèmes ou d’épanchements. Il est la conséquence d’une lésion glomérulaire qui modifie le fonctionnement du filtre rénal. L’amyloïdose et les glomérulonéphrites en constituent les causes les plus fréquentes. Certaines races de chiens et de chats (shar-peï, abyssin, chiens de chasse) semblent prédisposées. Les symptômes associés au syndrome néphrotique ne suffisent pas au diagnostic. Le calcul du rapport protéines/créatinine urinaires et l’électrophorèse des protéines urinaires sont des étapes essentielles de confirmation. La mise en œuvre d’un traitement étiologique impose la réalisation de biopsies rénales, mais il modifie rarement le pronostic. Des mesures hygiéniques et les traitements médicaux symptomatiques permettent d’éviter la déshydratation, de freiner la formation des œdèmes et de retarder l’évolution vers une insuffisance rénale chronique. Les transplantations rénales, de plus en plus fréquemment évoquées, ne constituent qu’une possibilité thérapeutique discutable.

Le syndrome néphrotique, comme l’insuffisance rénale, constitue une étape finale de l’évolution d’un certain nombre de maladies des reins. Relativement peu fréquent chez le chien et chez le chat, il est rarement diagnostiqué. La reconnaissance des symptômes et l’utilisation de bandelettes urinaires en routine pourrait toutefois permettre un diagnostic plus précoce de cette affection. La mise en œuvre de mesures thérapeutiques efficaces serait alors susceptible d’infléchir un pronostic actuellement sombre.Qu’est-ce que le syndrome néphrotique ? Le syndrome néphrotique est classiquement défini comme ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...