Le point Vétérinaire n° 245 du 01/05/2004
 

PATHOLOGIE INFECTIEUSE MAMMAIRE CHEZ LES BOVINS

Se former

CONDUITE À TENIR

Dominique Le Grand*, Marie-Anne Arcangioli**, Norbert Giraud***, François Poumarat****, Pierre Bézille*****, Dominique Bergonier******


*UMR “Mycoplasmose des ruminants”
ENV Lyon - Afssa Lyon
**UMR “Mycoplasmose des ruminants”
ENV Lyon - Afssa Lyon
***Unité clinique rurale de l'Arbresle
ENV Lyon, 1 av. Bourgelat
69280 Marcy-l’Étoile
****UMR “Mycoplasmose des ruminants”
ENV Lyon - Afssa Lyon
*****UMR “Mycoplasmose des ruminants”
ENV Lyon - Afssa Lyon
******Pathologie de la reproduction
ENV Toulouse, 23 chemin des Capelles
31076 Toulouse Cedex 03

Probablement sous-estimées en France, les mammites mycoplasmiques peuvent avoir de fortes répercussions cliniques et/ou économiques. Elles sont à suspecter dans un contexte épidémiologique et clinique évocateur.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Suspecter une mammite à mycoplasme

- Échecs thérapeutiques

- Chute de production

- Comptage cellulaires élevés ou fluctuant sans explication bactérienne classique

- Enquête “Facteurs favorisants”

Étape 2 : Confirmer l’étiologie

Recherche chez une vache :

- prélever le lait de chaque quartier atteint

Sur l’ensemble du troupeau :

- prélever des laits individuels (de mélange des quatre quartiers) ou de tank

Spécifier au laboratoire la recherche de mycoplasmes

Étape 3 : Recherche de(s) l’origine(s) de la contamination

Étape 4 : Mesures de contrôle

- Dépistage bactériologique des excréteurs avec réforme s’ils sont peu nombreux ou conduite “à part”

- Sinon mesures défensives

La fréquence des infections mammaires à mycoplasmes est actuellement mal connue en France. Elles ont en revanche fait l’objet de nombreuses investigations épidémiologiques aux États-Unis et en Australie, où elles ont un impact économique fort [6, 11]. L’espèce de mycoplasme la plus fréquemment impliquée dans les mammites bovines est Mycoplasma bovis. D’autres espèces de mycoplasmes sont également pathogènes pour la mamelle et certaines semblent émergentes, par exemple M. species bovine group 7 en Australie [8] (voir le TABLEAU “Espèces de mycoplasmes isolées ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous