Le point Vétérinaire n° 244 du 01/04/2004

AGENTS ABORTIFS DES RUMINANTS ET SANTÉ PUBLIQUE

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Annie Rodolakis*, **


*INRA PII
37380 Nouzilly

Les données récentes sur la prophylaxie médicale et le diagnostic de la coxiellose mériteraient d’entrer en application.

La fièvre Q est une maladie abortive des ruminants dont la prévalence en France est mal connue et vraisemblablement sous-estimée car elle n’est pas recherchée systématiquement en cas d’avortements. Coxiella burnetii diffuse par voie aérienne et résiste dans le milieu extérieur, en particulier à la dessiccation. Ses réservoirs sont multiples (animaux familiers, sauvages, oiseaux, etc.). Éliminer les animaux infectés, et même un troupeau entier pour le remplacer par des animaux indemnes, n’offre donc pas la garantie d’une éradication de la maladie, ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK