Le point Vétérinaire n° 244 du 01/04/2004
 

CANCÉROLOGIE CHEZ LES OVINS

Se former

CONDUITE À TENIR

Yves Millemann*, Denis Marchon**, Renaud Maillard***, Jean-Jacques Fontaine****, Bérangère Ravary*****


*Pathologie du bétail
**Anatomie pathologique
***Chirurgie
École nationale vétérinaire d’Alfort
7 avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex

Lors de masse ulcérée, un abcès peut être suspecté en premier lieu. Des examens complémentaires, rarement réalisés dans la pratique, permettent de confirmer un diagnostic de tumeur.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Anamnèse et commémoratifs

Étape 2 : Observations cliniques

• Traces d’infection ?

• Prurit ?

• Lésion localisée aux zones glabres ?

• Réaction ganglionnaire ?

• Combien d’animaux atteints ?

Étape 3 : Hypothèses diagnostiques

• Abcès isolé

• Tumeur

• Lymphadénite caséeuse

Étape 4 : Examens complémentaires

• Hématologie

• Bactériologie

• Histologie

Étape 5 : Exérèse chirurgicale précoce

Le praticien doit fournir un pronostic le plus précoce possible à l’éleveur d’ovins. Chez les ovins, les affections tumorales sont rares, mais pas inexistantes. Lorsque leur diagnostic est tardif, les récidives sont plus fréquentes, ce qui assombrit le pronostic, comme le montre le cas ci-dessous, choisi pour illustrer la démarche à suivre. La confirmation du diagnostic n’est pas forcément envisageable en pratique courante, sauf pour des ovins de grande valeur (animaux de concours, sélectionnés pour l’insémination artificielle, etc.).Première étape : anamnèse et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous