Le point Vétérinaire n° 244 du 01/04/2004
 

NUTRITION CANINE

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

Une restriction alimentaire de 25 % permet à des chiens labradors de vivre deux ans de plus, avec moins d’affections chroniques.

« Manger un peu moins, permet de vivre mieux et plus longtemps. » Cette évidence n’a été démontrée que chez des rongeurs de laboratoire. Il est en revanche bien connu et démontré que l’obésité et la suralimentation constituent des facteurs de risque pour de nombreuses affections chroniques chez les chiens adultes et a fortiori âgés. Nestlé-Purina a réalisé une étonnante étude, d’une durée totale de quatorze années pour démontrer l’influence de la restriction alimentaire sur la qualité et la durée de vie des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...