Le point Vétérinaire n° 244 du 01/04/2004
 

HYPERTHYROÏDIE CHEZ UN CHAT

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Marc Gogny

Unité de pharmacologie et de toxicologie, ENVN

Le carbimazole peut être associé à un bêtabloquant, pour combattre les effets cardiaques de l’hyperthyroïdie chez le chat.

Edgar est un chat européen mâle de 3,5 kg, âgé de dix ans, présenté en consultation pour un amaigrissement, malgré un appétit conservé. L’examen de l’animal et de son comportement révèle un tableau clinique évocateur d’une hyperthyroïdie. Un dosage de T4 donne une valeur de 82 nmol/l (la norme du laboratoire étant de 15 à 35 nmol/l). L’animal est en tachycardie, sans souffle détectable. L’examen électrocardiographique révèle des extrasytoles ventriculaires sporadiques. Aucune mesure de la pression artérielle n’est réalisée, en l’absence du matériel nécessaireFortekor® : ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...