Le point Vétérinaire n° 244 du 01/04/2004
 

ORTHOPÉDIE DU CHIEN

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Cyrill Poncet*, Bernard Bouvy**


*Clinique vétérinaire Frégis
43, avenue Aristide Briand
94110 Arcueil

Les fractures de l’épiphyse proximale du fémur sont fréquentes chez le chien en croissance. Un chiot âgé de six mois est traité chirurgicalement au moyen de plusieurs broches de Kirschner.

Résumé

Un chiot labrador âgé de six mois est présenté pour une fracture de l’épiphyse proximale du fémur. Après stabilisation de l’état général, une réparation chirurgicale de la fracture est réalisée à l’aide de trois broches insérées dans le col fémoral, qui fixent l’épiphyse. Un appui franc sur le membre opéré est possible dès le lendemain. Le chien est suivi pendant six mois après l’intervention : la cicatrisation et la récupération fonctionnelle s’avèrent excellentes, sans signe de dégénérescence articulaire. Les fractures de l’épiphyse proximale du fémur sont fréquentes chez les chiens en croissance. La décision d’une réparation chirurgicale ou d’une excision arthroplastie prend en compte le type et le signalement de la fracture, ainsi que le potentiel de croissance et le poids de l’animal. Les techniques de fixation chirurgicale sont variées : un enclouage multiple est une méthode simple, peu traumatique, qui offre une bonne stabilité du foyer de fracture et préserve le potentiel de croissance du cartilage de conjugaison.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...