Le point Vétérinaire n° 244 du 01/04/2004
 

FAUNE SAUVAGE

Se former

CONDUITE À TENIR

Olivier Lambert*, Emmanuel Risi**, Vincent Pellerin***


*Centre de soins de la faune
sauvage,
ENVN
Atlanpole - La Chantrerie,
BP 40706, 44307 Nantes Cedex 3

Le praticien est parfois amené à accueillir des oisillons sauvages orphelins. Une bonne connaissance de leurs exigences biologiques spécifiques est indispensable pour assurer leur survie.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Découverte de l’oisillon

Apporter l’oisillon dans un centre de soins ou chez un vétérinaire si :

- il n’est pas possible de le replacer dans le nid ;

- il s’agit d’un individu abandonné ou orphelin.

Étape 2 : Identification de l’oisillon

• Déterminer l’espèce

• Estimer l’âge

Étape 3 : Préparation d’un logement adapté

• Dimensions, humidité, éclairage, etc.

Étape 4 : Nourrissage des jeunes oiseaux

• Choix du régime alimentaire : en fonction de l’espèce ;

• Modalités d’administration (quantités, technique, forme et rythme) : en fonction de l’âge.

Dès le début du printemps et durant tout l’été, le praticien peut se voir confier de jeunes oiseaux sauvages qui ont quitté prématurément le nid. Il s’agit généralement de jeunes, tombés accidentellement du nid ou prélevés volontairement par la main de l’homme : destruction de nids, jeunes abandonnés après effarouchement, prédation ou braconnage des parents, etc. Chez ces jeunes oiseaux, généralement non encore affranchis des soins parentaux (protection thermique et nourrissage), l’hypothermie et quelques heures de jeûne peuvent être fatales. Il est ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous