Le point Vétérinaire n° 244 du 01/04/2004
 

PATHOLOGIE NUTRITIONNELLE DE LA VACHE LAITIÈRE

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Cécile Ferrouillet*, Jérôme Carrier**


*Saint Paul, MN 55108
(États-Unis)
**College of Veterinary
Medicine, University
of Minnesota, 225 Veterinary
Medical Center, 1365, Gortner
Avenue, Saint Paul,
MN 55108 (États-Unis)

La mesure du pH ruminal associée aux observations cliniques et à l’examen de la ration permet d’établir le diagnostic d’acidose subaiguë au niveau du troupeau.

Résumé

L’acidose ruminale subaiguë est liée à un trouble de la fermentation du rumen, dû à un défaut d’absorption ou à un excès de production des acides gras volatils, ou à un manque de tampons salivaires. Son diagnostic, qui ne peut être établi qu’à l’échelle du troupeau, repose sur la combinaison des observations cliniques (signes digestifs avec diarrhées intermittentes et appétit capricieux, baisse des taux butyreux, puis association plus tardive de troubles divers mal caractérisés), de l’étude des facteurs de risque nutritionnels et de mesures du pH ruminal sur un échantillon suffisant d’animaux (une douzaine). La récolte de jus de rumen par voie transcutanée à la faveur d’une ruminocentèse est une technique simple et sans effets néfastes majeurs pour l’animal. Si la mesure du pH ruminal de plus de quatre animaux sur douze est inférieure à 5,5, un diagnostic d’acidose subaiguë au niveau du troupeau est probable.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...