Le point Vétérinaire n° 243 du 01/03/2004
 

ÉCHOGRAPHIE DU CHIEN

Pratiquer

IMAGERIE

Françoise Roux

École vétérinaire de Nantes
Atlanpôle - La Chantrerie
BP 40706
44307 Nantes Cedex 3

La maladie mitrale est une affection à composante héréditaire chez le cavalier king Charles. Son dépistage, imposé par le club de race, fait appel à l’échocardiographie.

Résumé

L’éradication de la maladie mitrale du cavalier king Charles ne sera possible qu’en éliminant de la reproduction les chiens atteints. C’est pourquoi le club de race propose un dépistage des géniteurs qui est fondé sur l’échocardiographie. Un vétérinaire “lecteur officiel” interprète l’image et donne un stade échographique. En fonction de son stade et de son âge, le chien est déclaré “accepté” ou “refusé” pour la reproduction et/ou pour l’homologation au titre de champion. À ce jour, seuls les éleveurs signataires de la charte de qualité du club s’engagent à dépister leurs géniteurs avant la mise à la reproduction.

Le cavalier king Charles (CKC) est une race prédisposée à la maladie mitrale [4].

Cette affection consiste en une dégénérescence de la valve mitrale, avec une désorganisation des fibres et une prolifération du tissu conjonctif qui évolue vers la fibrose de la valve mitrale [3]. Elle peut survenir précocement, dès l’âge de deux ans et même avant, d’où l’intérêt d’un dépistage à l’âge de dix-huit mois. Elle a une composante héréditaire. Une étude a montré que 86 % de la descendance de parents indemnes de souffle à l’âge de sept ans est indemne à l’âge de cinq ans et que 69 % de la descendance de parents ayant un souffle avant l’âge de sept ans a un souffle à l’âge de cinq ans [3]. Cette étude montre donc l’intérêt d’éliminer de la reproduction les sujets atteints et de favoriser les croisements des sujets indemnes. Pour ces raisons, le club de race du cavalier king Charles impose la cotation des géniteurs.

Cette cotation s’effectue sur des critères échocardiographiques. Une image de la valve mitrale est fournie à un lecteur officiel qui objective un stade échographique. Ainsi, le praticien qui pratique l’examen n’est pas celui qui donne la cotation.

Comme pour le dépistage de la dysplasie coxofémorale, pour lequel une radiographie coxofémorale standardisée est exigée, le club de race du cavalier king Charles impose des règles précises au praticien sollicité pour pratiquer une échocardiographie en vue du dépistage de la maladie mitrale.

Image échographique du cœur

1. Signalement

Sur l’image échocardiographique (PHOTO 1) doivent figurer le nom du chien, son numéro de tatouage (ou d’identification électronique) et la date de l’examen.

2. Tracé électrocardiographique

Le tracé électrocardiographique (ECG) doit également figurer sur l’image. Il convient donc de penser à connecter les pinces ECG reliées à l’échographe comme pour tout examen échocardiographique.

3. Échocardiographie

L’image échographique du cœur doit être réalisée selon une coupe grand axe cinq cavités par accès parasternal droit (ou même gauche) montrant les deux feuillets mitraux symétriques et l’aorte. L’image doit en outre être prise en fin de systole, ce qui est matérialisé par le gel de l’image en fin d’onde T.

Il est quasiment impossible d’appuyer sur le bouton “freeze” exactement à la fin de l’onde T. Pour obtenir une image de qualité en fin de systole, il est donc indispensable de disposer d’un “cine-loop”, fonction présente sur l’échographe, qui permet de passer en revue image par image la dernière séquence échographique. Lors de ce retour arrière, le tracé ECG est déroulé en sens inverse et il est alors simple de s’arrêter sur l’image qui correspond à la fin de l’onde T.

Attestation

L’image échographique doit être accompagnée d’une attestation du praticien qui précise avoir pratiqué l’examen et avoir lu le tatouage qu’il a reporté sur l’image (ou vérifié l’identification électronique).

Cette attestation doit mentionner le nom du chien, son sexe, son numéro de tatouage (ou d’identification électronique) et la date de l’examen (PHOTO 2).

Le chien doit être âgé de plus de dix-huit mois le jour de l’examen (décision du comité du 13/05/2000 bulletin n° 69).

Une photocopie du pedigree (beige) (PHOTO 3) ou, si le chien n’est pas encore confirmé, du certificat de naissance (rose), doit être ajoutée au dossier.

La validité de l’examen est de douze mois.

Interprétation de l’image échographique

Le dossier complet doit être envoyé par le propriétaire de l’animal au club de race du cavalier king Charles. Une classification en stades échographiques a été élaborée par le Dr Gérard Haroutunian en collaboration avec le club de race [1]. La lecture de l’image est effectuée par un lecteur “officiel” qui classe l’aspect de la valve mitrale en cinq stades FIGURE “Classification échographique et verdict pour l’acceptation à la reproduction”. Selon le stade et l’âge de l’animal le jour de l’examen, le chien est accepté ou refusé pour la reproduction, la cotation ou l’homologation du titre de champion de conformité au standard.

Conséquences du classement

Le dépistage est obligatoire pour obtenir l’homologation du titre de champion de France de conformité au standard et pour l’inscription au LOF à titre initial (c’est-à-dire pour les sujets issus de géniteurs totalement ou partiellement inconnus).

Le dépistage n’est en revanche pas obligatoire pour la mise à la reproduction sauf si l’éleveur est signataire de la Charte qualité du Club de race, qui l’oblige à ne faire reproduire que des chiens indemnes.

Le classement est valable douze mois. L’éleveur doit donc faire réaliser une échographie tous les ans, mais le club est en train de revoir ce délai : un géniteur examiné et classé stade 0 pourrait attendre dix-huit mois à deux ans avant de refaire l’examen alors qu’un géniteur classé stade 2 devrait le repasser tous les ans car il risque de passer au stade 3 et ne plus être accepté.

Interprétation des premiers résultats

Le club de race a reçu 442 échographies cardiaques jusqu’au 7 septembre 2003 FIGURES “Cotation échographique tous sexes confondus”, “Cotation échographique de 164 mâles testés”, “Cotation échographique de 278 femelles testées” et “Étude des cotations en fonction de l’âge”) [2].

Les résultats montrent une prédominance des stades 0, tous âges et sexes confondus. Il n’existe pas de différence statistiquement significative entre la cotation échographique des mâles et des femelles (test du Khi-deux). Une augmentation des stades est observée avec l’âge, ce qui est logique puisque la valve mitrale atteinte se fibrose de plus en plus au cours du temps.

Ces résultats peuvent paraître très encourageants, mais ils ne sont malheureusement que le reflet des chiens testés par les éleveurs les plus motivés adhérents à la charte de qualité, et non pas de la population “tout venant” de cavalier king Charles.

Ce mode de dépistage fondé sur le volontariat est une première étape qui devra certainement être suivie d’une obligation de dépistage pour la mise à la reproduction de tous les chiens inscrits au LOF afin de permettre une éradication rapide de la tare.

Le dépistage de la maladie mitrale du cavalier king Charles nécessite la réalisation d’un examen échocardiographique. L’image est lue par un lecteur officiel, vétérinaire qui diffère de celui ayant pratiqué l’examen. En fonction de l’aspect de la valve mitrale et de l’âge de l’animal, celui-ci est déclaré indemne ou non. Le dépistage est obligatoire pour prétendre au titre de champion, pour la cotation des géniteurs et pour la mise à la reproduction des chiens d’éleveurs signataires de la charte de qualité du club de race.

Adresse du club de race
Club des épagneuls nains
anglais
Jean-Claude Metans,
Les Couestes,
Rue L. Amic
83390 Cuers,
Tél./Fax : 04 94 48 60 77
E-mail :
jc.metans@wanadoo.fr
Site Internet du club :
http// www.cena.asso.fr

Points forts

• La maladie mitrale du cavalier king Charles est une affection cardiaque à composante héréditaire.

• L’éradication de la maladie nécessite l’élimination de la reproduction des individus atteints.

• L’image échocardiographique de dépistage est réalisée selon une coupe grand axe cinq cavités par accès parasternal droit (ou même gauche) en fin de systole, montrant les deux feuillets mitraux symétriques et l’aorte.

• L’examen est valable douze mois. Les éleveurs doivent faire dépister les géniteurs tous les ans.

PHOTO 1. Le nom du chien, son numéro d’identification et la date de l’échocardiographie doivent figurer sur l’image.

Classification échographique et verdict pour l'acceptation à la reproduction

Stade 0 : valve mitrale normale. Ce stade est accepté

Classification échographique et verdict pour l'acceptation à la reproduction

Stade 1 : léger prolapsus mitral en fin de systole. Ce stade est accepté pour les chiens âgés de plus de vingt-quatre mois, mais refusé pour les chiens plus jeunes.

Classification échographique et verdict pour l'acceptation à la reproduction

Stade 2 : prolapsus marqué, quelques végétations visibles,épaississement des feuillets mitraux. Ce stade est accepté pour les chiens âgés de plus de trente-six mois, mais refusé pour les chiens plus jeunes.

Classification échographique et verdict pour l'acceptation à la reproduction

Stade 3 : prolapsus marqué, allongement des feuillets mitraux, dilatation atriale gauche discrète. Ce stade est refusé quel que soit l’âge.

Classification échographique et verdict pour l'acceptation à la reproduction

Stade 4 : rupture de cordages,dilatation atriale marquée. Ce stade est refusé quel que soit l’âge.

Cotation échographique tous sexes confondus

Les résultats montrent une prédominance des stades 0, tous âges et sexes confondus.

Cotation échographique de 164 mâles testés

Il n'existe pas de différence statistiquement significative entre la cotation échographique des mâles et des femelles.

Cotation échographique de 278 femelles testées

Il n'existe pas de différence statistiquement significative entre la cotation échographique des mâles et des femelles.

Étude des cotations en foncton de l'âge

Une augmentation des stades est observée avec l’âge, ce qui est logique puisque la valve mitrale atteinte se fibrose de plus en plus au cours du temps.

PHOTO 2. L’image échographique doit être accompagnée d’une attestation du praticien.

PHOTO 3. Une photocopie du pedigree doit être ajoutée au dossier.