Le point Vétérinaire n° 243 du 01/03/2004

BRONCHOPNEUMOPATHIE OBSTRUCTIVE CHRONIQUE CHEZ UN CHEVAL

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Jean-Dominique Puyt*, Isabelle Lussot-Kervern**


*Unité de Pharmacologie et Toxicologie, ENVN

En raison de la composante allergique, les corticoïdes ont une place de choix dans le traitement de la bronchopneumopathie obstructive chronique des équidés.

Un cheval selle français âgé de douze ans, pesant 450 kg et participant à des épreuves de CSO, est atteint d’une bronchopneumopathie obstructive chronique. Devant la brusque apparition de difficultés respiratoires (dyspnée sévère et expiration laborieuse), le vétérinaire diagnostique un accès de pousse. La température rectale de l’animal est normale.Sputolosin® :Moins de mucus et de poussières En raison de la présence de sécrétions dans les voies respiratoires, des mucolytiques comme la dembrexine (Sputolosin®) ou la bromhexine sont parfois prescrits. Leur efficacité n’est pas ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK