Le point Vétérinaire n° 242 du 01/01/2004
 

CESTODOSES DES BOVINS

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Raphaële Juliard

84, rue Jean-Jacques-
Rousseau
18100 Vierzon

La mesure de l’albumine, comme outil de diagnostic de la dicrocœliose chronique, a été étudiée et comparée à la coproscopie dans un troupeau charolais.

Malgré sa symptomatologie relativement fruste chez les bovins, la pathogénicité de la petite douve (Dicrocoelium lanceolatum) dans l’espèce bovine est désormais connue. La forme chronique classique de la dicrocœliose est la plus fréquente, avec une altération de l’état général, un amaigrissement et une parésie puerpérale, probablement dus à un mauvais fonctionnement hépatique. La prévalence de cette maladie reste sous-estimée, en raison des difficultés de diagnostic. En effet, l’excrétion parasitaire d’œufs d Dicrocoelium (PHOTO 1) est peu abondante et irrégulière chez ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...