Le point Vétérinaire n° 242 du 01/01/2004
 

OPHTALMOLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

CONDUITE À TENIR

Valérie Meunier

30, rue Fays
94300 Vincennes

Face à une suspicion d’exophtalmie, il convient en premier lieu de confirmer son existence, puis de déterminer son origine afin d’entreprendre un traitement étiologique.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Reconnaître l’exophtalmie

• Différentiation exophtalmie/procidence physiologique raciale : observation en se plaçant au-dessus de la tête de l’animal.

• Différentiation exophtalmie et buphtalmie : examen clinique (en particulier tonométrie).

Étape 2 : Diagnostic étiologique différentiel

• Commémoratifs : processus aigu ou chronique.

• Tableau clinique :

- symptômes locaux (œil, face, cavité buccale) ;

- symptômes généraux

• Examens complémentaires :

- ponction à l’aiguille fine ;

- imagerie (radiographie, échographie, scanner et IRM).

Étape 3 : Traitement

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...