Le point Vétérinaire n° 242 du 01/01/2004

L’ÉVALUATION PRÉ-ANESTHÉSIQUE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Stéphanie Kéroack*, Stéphane Junot**, Franck Brissaud***, Sophie Cuvelliez****, Éric Troncy*****


*Hôpital des petits animaux
**ENVL
Département des Animaux
de Compagnie
Unité de Chirugie-Anesthésiologie
1 avenue Bourgelat, BP 83
69280 Marcy-l'Étoile
***ENVL
Département des Animaux
de Compagnie
Unité de Chirugie-Anesthésiologie
1 avenue Bourgelat, BP 83
69280 Marcy-l'Étoile
****Unité d'Anesthésiologie
Faculté de Médecine Vétérinaire
C.P. 5000
St-Hyacinthe, Québec
J2S7C6, Canada
*****Unité d'Anesthésiologie
Faculté de Médecine Vétérinaire
C.P. 5000
St-Hyacinthe, Québec
J2S7C6, Canada

Une évaluation attentive du chien ou du chat est nécessaire avant toute anesthésie. Le recueil des commémoratifs et l’examen clinique général apportent des informations indispensables à cette évaluation.

Résumé

L’évaluation pré-anesthésique permet de déterminer le risque associé à toute procédure anesthésique, d’obtenir un consentement éclairé du propriétaire et de choisir un protocole et un suivi adapté. Le recueil des commémoratifs d’espèce, de race, d’âge, de poids, de sexe, ainsi que les affections intercurrentes et les traitements connus, sont des éléments qui influencent la planification anesthésique. Il convient de réaliser systématiquement un examen clinique complet : il consiste en un contrôle de la température, une palpation abdominale, une appréciation de l’état d’embonpoint et du tempérament de l’animal, et s’intéresse particulièrement aux systèmes cardiovasculaire et respiratoire.

Anesthésier un animal pour une procédure chirurgicale ou médicale est un acte quotidien, mais jamais anodin. S’il existe des actes chirurgicaux de routine, toute anesthésie peut révéler une (mauvaise) surprise. L’évaluation pré-anesthésique est fondée sur les commémoratifs, l’examen clinique et les résultats d’analyses de laboratoire. Elle a pour objectif principal de déceler toute anomalie du statut clinique de l’animal, susceptible d’engendrer des perturbations ou des complications pré-, per- ou post-anesthésiques. L’ensemble de ces éléments permet de formuler un risque anesthésique ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...