Le point Vétérinaire n° 241 du 01/12/2003
 

REPRODUCTION FÉLINE

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Hervé Brissot*, Bernard Bouvy**, Gilles Dupré***


*Clinique Frégis,
service de chirurgie,
43, avenue A. Briand,
94110 Arcueil
**Clinique Frégis,
service de chirurgie,
43, avenue A. Briand,
94110 Arcueil
***Clinique Frégis,
service de chirurgie,
43, avenue A. Briand,
94110 Arcueil

La stimulation de la sécrétion de testostérone est une technique efficace de confirmation de suspicion de testicule ectopique chez un chat qui ne présente pas de gonade en position scrotale.

Résumé

Un chat mâle persan castré, âgé de trois ans, présente une modification du comportement de marquage et développe des comportements sexuels. Les commémoratifs et l’examen clinique (absence de testicule en régions inguinale et scrotale) font suspecter la présence d’un testicule ectopique. Un test de stimulation à la gonadotrophine chorionique confirme cette hypothèse. L’examen échographique permet sa localisation au niveau de l’anneau inguinal. Après résection chirurgicale, l’analyse histologique ne met pas en évidence de développement néoplasique. L’ectopie testiculaire est une affection rare chez le chat. Les persans semblent prédisposés. Le diagnostic est parfois délicat, et le recours à une épreuve de stimulation hormonale est nécessaire pour obtenir une conclusion définitive. Le traitement nécessite une exploration de l’abdomen postérieur et des anneaux inguinaux.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...