Le point Vétérinaire n° 241 du 01/12/2003

URO-NÉPHROLOGIE DU CHAT

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Isabelle Goujon

13, rue Jean-Mermoz
37540 Saint-Cyr-sur-Loire

Chez le chat, les transplantations rénales sont considérées, aux États-Unis notamment, comme un traitement possible de l’insuffisance rénale chronique.

L’insuffisance rénale chronique constitue, selon certains auteurs, l’une des premières causes de mortalité chez le chien et chez le chat. En France, des progrès déterminants ont été réalisés au cours de la dernière décennie dans la connaissance et le traitement médical de cette affection. Les vétérinaires américains, japonais et anglais, notamment, proposent depuis 1987 une alternative thérapeutique aux traitements médicaux : la transplantation rénale.Les immunosuppresseurs : un facteur déterminant La première transplantation d’un organe animal, un rein, a été réalisée en 1902 à ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK