Le point Vétérinaire n° 241 du 01/12/2003
 

IMAGERIE ET CANCÉROLOGIE DU CHIEN

Pratiquer

IMAGERIE

Laurent Couturier

Ecole nationale
vétérinaire d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex

Lors de suspicion d’affection tumorale systémique, l’échographie permet l’exploration des structures abdominales. La radiographie apporte un complément indispensable au bilan d’extension.

Résumé

Un chien bouvier bernois mâle, âgé de cinq ans, est présenté à la consultation. L’examen clinique révèle un abattement marqué, une hyperthermie persistante, un grasset douloureux et tuméfié et une masse abdominale. Les examens complémentaires, notamment les cytoponctions échoguidées, permettent de diagnostiquer une histiocytose maligne. Il convient de distinguer cette affection de l’histiocytose dite « systémique », non cancéreuse, d’évolution plus lente, et qui ne s’accompagne pas de manifestations paranéoplasiques. L’originalité du cas décrit réside dans la localisation osseuse, rare dans l’histiocytose maligne. Les signes d’appel plus classiques de cette maladie sont une adénomégalie médiastinale et de larges masses visibles dans les lobes pulmonaires caudaux et accessoires, ou des infiltrations diffuses lobaires (opacification pulmonaire de type alvéolaire à la radiographie thoracique).

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...