Le point Vétérinaire n° 241 du 01/12/2003
 

STRONGYLOSES GASTRO-INTESTINALES DES BOVINS

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Christian Mage*, Dominique Kerboeuf**, Bernard Armange***


*Institut de l’élevage,
Ester Technopole,
87 069 Limoges.
Groupement de défense sanitaire de la Corrèze,
rue Gaston-Ramon,
19 000 Tulle
**Unité «BASE» INRA,
37 380 Nouzilly
***Laboratoire Virbac,
06 515 Carros

Le contact hôte-parasite peut être suffisant pour que les bovins soient protégés des infestations par les strongles gastro-intestinaux l’année suivante.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...