Le point Vétérinaire n° 240 du 01/11/2003
 

NEUROLOGIE DU CHIEN

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Cyrille Martin*, Dominique Illa**


*Clinique vétérinaire
7, rue Arnaud-de-Villeneuve
66330 Cabestany

La toxoplasmose est une protozoose et une zoonose qui affectent le système nerveux central du chien. Sa seule manifestation clinique peut être une méningite.

Résumé

Un cocker adulte est référé pour hyperthermie et abattement. Tous les examens sont normaux, excepté la ponction de liquide cérébrospinal (LCR) qui révèle une protéinorachie et une pléocytose en faveur d’une maladie inflammatoire. Une recherche de la toxoplasmose par polymerase chain reaction (PCR) est positive. L’animal reçoit un traitement à base de clindamycine. Peu de temps après, il présente une rechute ; l’association triméthoprime et sulfaméthoxazole permet une rétrocession complète des symptômes. Les formes neurologiques frustes de la toxoplasmose sont probablement sous-diagnostiquées. Avec de très bonnes sensibilité et spécificité, la PCR est, à l’heure actuelle, la technique de référence pour la mise en évidence de Toxoplasma gondii.

Les deux principaux protocoles pour la toxoplasmose sont :

1 La clindamycine, à une dose de 10 à 40mg/kg deux fois par jour.

L’association triméthoprime-sulfamide et pyriméthamine(2), à des doses respectives de 15 à 30 mg/kg deux fois par jour et de 0,5 à 2 mg/kg une fois par jour.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...