Le point Vétérinaire n° 240 du 01/11/2003
 

PATHOLOGIE DIGESTIVE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

COURS

Karine Savary-Bataille

Ghent University Salisburylaan
133 B-9820 Merelbeke, Belgique

Aucun traitement étiologique des pancréatites aiguës n’est actuellement disponible, mais un délai dans leur diagnostic et la mise en œuvre du traitement symptomatique peut aggraver l’état clinique de l’animal.

Résumé

L’anamnèse et les symptômes de pancréatite aiguë sont communs à de nombreuses affections gastro-intestinales et métaboliques. Le diagnostic différentiel nécessite donc la mise en œuvre d’examens complémentaires. Les examens biochimiques, hématologiques et le bilan de coagulation peuvent renforcer la suspicion clinique, mais ne sont pas pathognomoniques. Les mesures de la lipasémie et de l’amylasémie sont surtout indiquées chez le chien, alors que le test de « trypsin-like immunoreactivity » est plus utile chez le chat. Les examens d’imagerie médicale et les examens histologiques peuvent être riches en éléments diagnostiques. Le traitement vise à supprimer la cause lorsqu’elle est connue, mais il est le plus souvent symptomatique. Le pronostic des pancréatites bénignes non compliquées est excellent, alors qu’il est réservé à sombre lors de formes sévères.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...