Le point Vétérinaire n° 239 du 01/10/2003
 

CANCÉROLOGIE DU CHAT

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Guillaume Derré*, Claire Gérard**, Guillaume Jacquemin***, Grégory Santaner****


*Unité de médecine interne
ENVN - Atlanpôle - La Chantrerie
BP 40706
44307 Nantes Cedex 03

Une tumeur de l’œsophage chez un chat se manifeste par des symptômes digestifs, mais peut également provoquer des troubles oculaires.

Résumé

Un chat âgé de cinq ans présente un amaigrissement, une prostration et des régurgitations systématiques. L’examen ophtalmologique révèle une anisocorie avec myosis et la procidence de la membrane nictitante. Un syndrome de Claude Bernard-Horner (CBH) par atteinte du deuxième neurone est diagnostiqué. Les examens complémentaires et l’autopsie révèlent un carcinome épidermoïde œsophagien. Le syndrome de CBH est un trouble de la motricité pupillaire lié à un déficit de l’innervation orthosympathique ; trois groupes de neurones peuvent être impliqués. La démarche diagnostique consiste à identifier le syndrome de CBH, à déterminer le neurone impliqué, puis à rechercher la cause de la lésion nerveuse. Le traitement éventuel et le pronostic dépendent de la nature de la lésion.

L'association de symptômes oculaires et digestifs chez le chat est rare. La dysautonomie et le syndrome de Claude Bernard-Horner (CBH) sont les causes les plus fréquentes de ce type d’atteintes. Cet article expose le premier cas décrit de CBH associé à une tumeur œsophagienne chez le chat.Cas clinique 1. Anamnèse Un chat mâle castré de race chartreux âgé de cinq ans est présenté à la consultation pour des régurgitations, un amaigrissement et une prostration depuis deux semaines. Les premières régurgitations ont commencé quinze ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous