Le point Vétérinaire n° 239 du 01/10/2003

NÉCROSE DU CORTEX CÉRÉBRAL CHEZ LE JEUNE RUMINANT

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Marc Gogny

Unité de pharmacologie et de toxicologie, ENVN

L’apport immédiat de thiamine (vitamine B1) est le seul traitement qui fasse l’unanimité lors de nécrose du cortex cérébral chez les bovins.

Un confrère est appelé auprès d’une jeune génisse de six mois qui pèse une centaine de kilos, pour anorexie, diarrhée et signes nerveux. L’examen clinique révèle une ataxie, un déficit sensoriel (cécité notamment) et un port de tête en hyperextension. L’âge de l’animal et l’ensemble du tableau clinique évoquent fortement une nécrose du cortex cérébral. Un traitement d’attaque est alors rapidement instauré.Anticonvulsivants :Uniquement en cas de myoclonies Lors du développement de la nécrose du cortex cérébral, il est fréquent d’observer des myoclonies, ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK