Le point Vétérinaire n° 239 du 01/10/2003

CHIENNES OU CHIENS INCONTINENTS URINAIRES

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

La phénylpropanolamine traite au moins 85 % des incontinences urinaires par incompétence sphinctérienne chez les chiennes stérilisées.

La phénylpropanolamine (ou noréphédrine) fait partie de ces molécules de la pharmacie humaine qui manquent à l'arsenal thérapeutique vétérinaire. Les prescripteurs de ce sympathomimétique étaient jusqu'à présent dans l'obligation de prescrire des spécialités humaines, de moins en moins nombreuses depuis le classement “sur prescription” le 31 juillet 2001 de la phénylpropanolamine (liste I des substances vénéneuses). Ces spécialités humaines n'étaient toutefois pas satisfaisantes pour les praticiens car, indiquées comme “décongestionnant nasal” destiné au traitement des rhinites ou sinusites, elles associent la ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK