Le point Vétérinaire n° 239 du 01/10/2003
 

TESTAGE DES BOVINS MALES DESTINÉS À LA MONTE NATURELLE

Pratiquer

EN IMAGES

François Courouble*, Arnaud Bohy**, Régis Desanlis***, Édouard Grosbois****, Jean-Louis Laurent*****


*Cabinet vétérinaire, 71360 Épinac

Équipé d’un matériel spécifique pour la récolte et le comptage, le praticien peut évaluer la qualité du sperme d’un taureau en élevage allaitant.

La saillie en monte naturelle lors de la saison de pâturage reste la méthode la plus employée en zone allaitante. La constatation par les éleveurs du retour en chaleur de tout ou partie des femelles d’un lot peut les conduire à suspecter une stérilité du taureau. Les praticiens qui exercent en zone allaitante sont ainsi fréquemment sollicités pour apprécier la qualité du sperme des taureaux. Le prélèvement du sperme peut être réalisé au cours d’une saillie naturelle ou par électro-éjaculation. Dans le cadre d’une évaluation de la qualité du sperme, la seconde méthode d’éjaculation est la plus simple à mettre en œuvre. L’appréciation du prélèvement est à la fois qualitative et quantitative (voir le TABLEAU “Critères d’évaluation de la qualité du sperme de taureau” ). Elle ne fournit toutefois qu’une photographie qualitative instantanée du sperme et doit toujours être interprétée en fonction des commémoratifs fournis par l’éleveur.

  • (1) IMV 10, rue Clemenceau BP n° 81 61302 L’Aigle Cedex

  • Bordas C, Lacroix C, Mignon P. L’examen microscopique du sperme et l’interprétation de ses résultats dans le contexte de la monte naturelle en zone charolaise. Rec. Méd. Vét. 1988 ; 164 (n° spécial 617 « Bovins allaitants charolais ») : 528.

Matériel nécessaire Outre la cage de contention, le prélèvement de sperme en vue du testage nécessite un électro-éjaculateur (PHOTO 1), un manchon de prélèvement et un porte-manchon (PHOTO 2). Le coût de la mallette de testage, comprenant un électro-éjaculateur avec la sonde, le boîtier de commande, une batterie et son chargeur, le manchon et le porte-manchon et un mètre pour la mesure de la circonférence scrotale, est d’environ 1 800 euros HT(1).

Appréciation quantitative La numération des spermatozoïdes est effectuée après une dilution au 1/100e d’une partie de la semence avec du soluté de chlorure de sodium (NaCl) à 3 %. Ce procédé tue les spermatozoïdes sans les détruire, ce qui permet de les compter. La numération est réalisée à l’aide d’une cellule de Malassez (pourvue d’un quadrillage) remplie avec le mélange. Les spermatozoïdes présents dans deux séries de vingt carrés sont comptés à l’objectif x 10, puis un coefficient multiplicateur est appliqué. Deux spermatozoïdes comptés dans les quarante carrés permettent d’estimer à 100 000 leur nombre par mm3.

Appréciation quantitative La numération des spermatozoïdes est effectuée après une dilution au 1/100e d’une partie de la semence avec du soluté de chlorure de sodium (NaCl) à 3 %. Ce procédé tue les spermatozoïdes sans les détruire, ce qui permet de les compter. La numération est réalisée à l’aide d’une cellule de Malassez (pourvue d’un quadrillage) remplie avec le mélange. Les spermatozoïdes présents dans deux séries de vingt carrés sont comptés à l’objectif x 10, puis un coefficient multiplicateur est appliqué. Deux spermatozoïdes comptés dans les quarante carrés permettent d’estimer à 100 000 leur nombre par mm3.

Recherche de spermatozoïdes anormaux Lors du comptage, les spermatozoïdes de forme anormale (sans queue, avec une queue en tire-bouchon, etc.) sont également recherchés. Sur la photo prise au grossissement 10 x 40, trois spermatozoïdes sont observés, dont l’un a la queue en tire-bouchon.

Matériel nécessaire Outre la cage de contention, le prélèvement de sperme en vue du testage nécessite un électro-éjaculateur (PHOTO 1), un manchon de prélèvement et un porte-manchon (PHOTO 2). Le coût de la mallette de testage, comprenant un électro-éjaculateur avec la sonde, le boîtier de commande, une batterie et son chargeur, le manchon et le porte-manchon et un mètre pour la mesure de la circonférence scrotale, est d’environ 1 800 euros HT(1).

Contention et préparation du taureau Le taureau est placé dans un travail. L’avant de l’animal est soutenu avec la sangle antérieure. Le toupet du fourreau est tondu. L’extrémité du fourreau est nettoyée avec de l’eau à l’aide d’une éponge. Il convient d’éviter les produits chimiques ou le savon et de bien essuyer le fourreau après lavage, afin de ne pas tuer les spermatozoïdes par contact.

Examens préalables Les organes sexuels externes (bourses, testicules, épididyme), puis internes (urètre, vésicules séminales, prostate, par palpation transrectale) sont examinés. Leur forme, leur taille, leur tonicité et l’absence d’éléments anormaux sont systématiquement appréciées. La hauteur des testicules et le diamètre des bourses sont mesurés.

Examens préalables Les organes sexuels externes (bourses, testicules, épididyme), puis internes (urètre, vésicules séminales, prostate, par palpation transrectale) sont examinés. Leur forme, leur taille, leur tonicité et l’absence d’éléments anormaux sont systématiquement appréciées. La hauteur des testicules et le diamètre des bourses sont mesurés.

Mise en place de l’électro-éjaculateur La sonde de l’électro-éjaculateur est introduite dans le rectum. La stimulation repose sur l’envoi d’une série de trente-deux décharges d’intensité croissante, d’une durée de deux secondes chacune et espacées d’un intervalle de deux secondes. L’électro-éjaculateur est programmé pour envoyer trente-deux décharges. Le liquide séminal (transparent) est d’abord éjecté, en quantité variable, puis l’éjaculation proprement dite survient (sperme blanchâtre), habituellement entre la dixième et la vingtième décharge. L’intensité des décharges suivantes est alors bloquée manuellement.

Récolte de la semence Un tube en verre de 10 à 15 ml est fixé au bout du manchon de prélèvement. Il est préférable de récolter uniquement le sperme pour limiter la dilution, dont il convient de tenir compte si l’ensemble de l’éjaculat est récolté. L’éjaculat complet se produit en deux à quatre décharges. La verge ne s’extériorise pas toujours et rentre parfois avant l’éjaculation. La récolte se fait dans ce cas au bout du fourreau, mais le prélèvement est alors davantage souillé. Dans quelques rares cas, aucune éjaculation n’est obtenue. Hormis le cas d’une semence de très bonne qualité obtenue dès le premier éjaculat, un second prélèvement est effectué environ un quart d'heure plus tard. Ce dernier est souvent de meilleure qualité.

Récolte de la semence Un tube en verre de 10 à 15 ml est fixé au bout du manchon de prélèvement. Il est préférable de récolter uniquement le sperme pour limiter la dilution, dont il convient de tenir compte si l’ensemble de l’éjaculat est récolté. L’éjaculat complet se produit en deux à quatre décharges. La verge ne s’extériorise pas toujours et rentre parfois avant l’éjaculation. La récolte se fait dans ce cas au bout du fourreau, mais le prélèvement est alors davantage souillé. Dans quelques rares cas, aucune éjaculation n’est obtenue. Hormis le cas d’une semence de très bonne qualité obtenue dès le premier éjaculat, un second prélèvement est effectué environ un quart d'heure plus tard. Ce dernier est souvent de meilleure qualité.

Appréciation de la motilité au microscope La motilité de masse du prélèvement est d’abord évaluée sur une échelle de 0 à 5. Pour cela, une goutte de sperme est placée entre lame et lamelle et observée à l’objectif x 4. La qualité du mouvement général est appréciée (de « aucun mouvement » à « tourbillons »). La motilité individuelle est ensuite évaluée. Une partie de la semence est diluée dix fois dans du sérum physiologique chauffé à 37 °C et une goutte de ce mélange est examinée entre lame et lamelle à l’objectif x 10. Le nombre de spermatozoïdes vivants qui ont un mouvement normal est comptabilisé.

Critères d'évaluation de la qualité du sperme de taureau [1]