Le point Vétérinaire n° 238 du 01/08/2003
 

CARDIOLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

COURS

Éric de Madron

Alta Vista Animal Hospital,
Ottawa, ON, Canada

Le remaniement cardiaque et vasculaire et l’activation de médiateurs neurohormonaux sont deux mécanismes physiopathologiques essentiels de l’insuffisance cardiaque.

Résumé

La physiopathologie de l’insuffisance cardiaque est complexe, mais présente des étapes communes. Un événement initial (surcharge volémique, dysfonction diastolique, etc.) provoque l’activation de mécanismes compensatoires. Sous l’action de neurohormones (angiotensine, endothéline, aldostérone, peptides natriurétiques), des modifications vasculaires et hémodynamiques apparaissent (vasoconstriction, accroissement de la fraction d’éjection) et l’animal ne présente pas de symptômes pendant une période parfois longue (phase compensée de l’insuffisance cardiaque). Toutefois, ces modifications ont aussi des effets délétères progressifs sur le cœur (remaniement cardiaque et vasculaire) et la fonction cardiaque, qui entraînent un renforcement des phénomènes compensatoires. Un cercle vicieux s’établit, qui aboutit à la phase terminale (apparition de syndromes systémiques) lorsque les mécanismes compensatoires sont activés au maximum, puis s’avèrent débordés.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...