Le point Vétérinaire n° 238 du 01/08/2003
 

IMMUNOLOGIE ÉQUINE

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Anne Thébault

23, rue de la Fontaine,
35290 Saint-Onen-La-Chapelle

En France, pour l’espèce équine, quatre maladies graves peuvent être évitées grâce à la vaccination : la grippe équine, la rhinopneumonie équine, le tétanos et la rage.

Résumé

La vaccination des chevaux est le moyen le plus efficace de lutter contre certaines maladies infectieuses d’origine virale ou bactérienne. En France, trois maladies virales (la grippe équine, la rhinopneumonie équine et la rage) et une maladie toxi-infectieuse (le tétanos) peuvent être évitées grâce à la vaccination. Celle-ci peut sembler complexe à mettre en place en raison de la diversité des affections, des animaux, des valences utilisables et des laboratoires. En réalité, la situation peut être simplifiée dans de nombreux cas par l’adoption d’un protocole régulier, établi sous la surveillance d’un vétérinaire. Toutefois, certaines situations épidémiologiques et réglementaires requièrent une approche particulière.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...