Le point Vétérinaire n° 238 du 01/08/2003
 

TOXICOLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

CONDUITE À TENIR

Hervé Pouliquen*, Jean-Claude Desfontis**


*Centre antipoison animal de l’Ouest,
Unité de pharmacologie et de toxicologie
École nationale vétérinaire de Nantes
Atlanpôle - La Chantrerie, BP 40706
44307 Nantes Cedex 03

L’ingestion de tranquillisants est la première cause d’intoxication des chiens et des chats par les médicaments humains en France. Le pronostic est toutefois souvent satisfaisant.

Résumé

Les étapes essentielles

tape 1 : Recueil des commémoratifs

• Espèce ; âge ; molécule et quantités ingérées

Étape 2 : Temps de latence et motifs de consultation

• Durée d’évolution

• Signes neurologiques “en hypo” ;

• Signes neurologiques “en hyper” ; (moins fréquents)

• Signes digestifs

• Autres

Étape 3 : Traitement

• Signes neurologiques “en hyper” ; :

- mise au calme

- diazépam(1), Valium® ;

• Ingestion depuis

moins de quatre heures :

- vomitif

- adsorbant digestif ou pansement gastrique

• Diurèse neutre forcée

• Lors d’insuffisance respiratoire : Dopram® ; et ventilation assistée

• Lors de bradycardie : atropine ou glycopyrrolate

• Lors d’hypothermie : réchauffage

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...