Le point Vétérinaire n° 238 du 01/08/2003
 

MALADIES À DOMINANTE NERVEUSE

Se former

COURS

Jean-Louis Martel

Afssa-Lyon, Laboratoire d’étude et de recherche en pathologie bovine et hygiène des viandes,
31, avenue Tony Garnier,
69364 Lyon Cedex 07

La persistance d'un nombre réduit de cas de botulisme bovin dans l'ouest de la France, toujours graves, est essentiellement liée à la contamination d’origine avicole des pâtures.

Résumé

Le botulisme est provoqué par l’action des neurotoxines botuliques, produites par des bactéries du genre Clostridium. Le botulisme chez les bovins se manifeste principalement sous forme de toxi-infection. Il s’agit d’un syndrome de paralysie flasque évoluant progressivement vers la mort par asphyxie due à la paralysie respiratoire. Seul le laboratoire apporte un diagnostic de certitude par la mise en évidence de la toxine et si possible la toxinotypie. La prévention repose essentiellement sur des mesures sanitaires visant à éviter que les aliments et l’eau destinés aux bovins soient pollués par des cadavres de petits animaux (volailles, chats, petits rongeurs) ou des matières fécales, lisiers ou fumiers d’animaux infectés ou par un défaut dans la conservation des aliments végétaux humides souillés.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...