Le point Vétérinaire n° 238 du 01/08/2003
 

REPRODUCTION BOVINE

Se former

CONDUITE À TENIR

Philippe Escouflaire

France-Embryon,
38, rue de la Bellaudière,
44115 Haute-Goulaine

Les informations fournies par la palpation transrectale des ovaires chez la vache permettent d’apprécier la cyclicité, d’établir un diagnostic, voire de suspecter des erreurs dans la conduite alimentaire sur un lot d’animaux.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Examen transrectal : recherche et préhension des ovaires

Étape 2 : Palpation des ovaires en vue de détecter un corps jaune

Étape 3 : Recherche d’une dissymétrie entre les deux ovaires

Étape 4 : Palpation de l’ovaire au repos

Étape 5 : Palpation de l’ovaire fonctionnel : évaluation de l’“organite” ;

Étape 6 : Diagnostic différentiel corps jaune/follicule :

- sillon disjoncteur ou non

- surface lisse ou rugueuse

- cicatrice d'ovulation ou non

- texture souple ou dure

Dans certaines circonstances, il est essentiel de pouvoir s’assurer de la présence d’un corps jaune fonctionnel sur les ovaires d’une vache. Ce peut être le cas dans différentes situations d’infécondité (anœstrus ou pseudo-anœstrus, repeat-breeding, etc.), afin de détecter des troubles de l’ovulation. Il est également fondamental d’évaluer, par exemple, le statut ovarien d’une donneuse d’embryons juste avant le début du traitement de superovulation. La détection et l’appréciation des corps jaunes sur un groupe de femelles peuvent permettre aussi de suspecter ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous