Le point Vétérinaire n° 238 du 01/08/2003
 

INFECTIONS VIRALES ASSOCIÉES

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Fabien Corbière*, Caroline Lacroux**, Gilles Meyer***, Gilles Foucras****, François Schelcher*****


*Département Élevage,
Produits et Santé Publique,
Pathologie des Ruminants, ENVT,
31076 Toulouse Cedex 03
**Département Élevage,
Produits et Santé Publique,
Pathologie des Ruminants, ENVT,
31076 Toulouse Cedex 03
***Département Élevage,
Produits et Santé Publique,
Pathologie des Ruminants, ENVT,
31076 Toulouse Cedex 03
****Département Élevage,
Produits et Santé Publique,
Pathologie des Ruminants, ENVT,
31076 Toulouse Cedex 03
*****Département Élevage,
Produits et Santé Publique,
Pathologie des Ruminants, ENVT,
31076 Toulouse Cedex 03

L’examen histopathologique et la virologie permettent d’élucider un cas complexe de co-infection virale chez un jeune veau mort à la suite de troubles généraux et respiratoires aigus.

Résumé

Un veau gascon âgé de deux mois, mort à l’issue d’un épisode de troubles généraux et respiratoires sévères d’une durée de 48 heures, est référé pour autopsie à l’ENVT. L’association de lésions pulmonaires (pneumonie broncho-interstitielle aiguë), d’une entérite et d’une stomatite ulcéreuse forme un tableau nécropsique complexe, suggérant l’intervention possible de plusieurs virus (BVDV, BRSV, OHV-2), sans que d’autres étiologies puissent être complètement éliminées. L’examen histopathologique du poumon révèle des lésions évocatrices d’une infection par le BRSV. Celui de l’encéphale, du rein et des muscles est fortement évocateur d’une infection par le virus du coryza gangreneux (OHV-2) et relativise l’hypothèse du BVDV. L’examen histopathologique des nœuds lymphatiques permet d’exclure l’hypothèse de leucose et renforce celle du coryza gangreneux. La virologie confirme la présence associée du BRSV etdel’OHV-2, ainsique l’absence du BVDV.

Le coryza gangreneux, ou fièvre catarrhale maligne, est une maladie générale peu fréquente des jeunes bovins et des adultes . Récemment, des cas ont été confirmés chez les porcins. La forme sporadique est la plus fréquente, bien que des épisodes épidémiques aient été rapportés . Le coryza gangreneux associé au mouton est dû à un gamma-herpèsvirus, l’Ovine Herpes Virus 2 (OHV-2). Le virus respiratoire syncytial bovin (BRSV) infecte fréquemment les veaux et les jeunes bovins et se traduit par des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous