Le point Vétérinaire n° 237 du 01/07/2003
 

DÉTECTION DU BVD DANS LES ÉLEVAGES BOVINS

Se former

CONDUITE À TENIR

Éric Sellal

LSI, le Bois Dieu,
1 bis, allée de la Combe,
69380 Lissieu

La technique d’amplification génique en temps réel devrait constituer dans un proche avenir l’un des outils essentiels des plans de contrôle de l’infection par le virus BVD en élevage bovin.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Prélèvements sur tous les animaux du cheptel

• Vaches laitières : un échantillon de lait de tank.

• Veaux : échantillons sanguins individuels sur tube EDTA.

• Génisses, vaches taries, vaches allaitantes, mâles : échantillons sanguins individuels sur tube sec.

Étape 2 : Analyse de mélanges

• Analyse du lait de tank.

• Analyses de mélanges de vingt échantillons pour les prélèvements sanguins.

Étape 3 : En cas de positivité, analyses individuelles

• Possibilité de passer par une étape d’analyses de mélanges de cinq échantillons.

La BVD-MD (Bovine Viral Diarrhoea–MucosalDisease), ou diarrhée virale bovine-maladie des muqueuses, due au pestivirus bovin (BVDV), est une maladie très coûteuse pour l’élevage bovin. De nombreux pays nord-européens ont entamé depuis plusieurs années des plans de lutte, de contrôle ou d’éradication de la maladie : - en Suède, la prévalence sérologique de la BVD dans les laits de tank est passée de 52 % en avril 1993, date de mise en place du plan, à 5 % fin 2001 ; - en Norvège, le coût du programme a ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous