Le point Vétérinaire n° 237 du 01/07/2003
 

NUTRITION DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

EN QUESTIONS -RÉPONSES

Géraldine Blanchard

Unité d'alimentation
École nationale
vétérinaire d'Alfort
7, av. du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex

L’alimentation du chien et du chat peut être adaptée à de nombreuses affections : insuffisance cardiaque ou rénale, urolithiases, etc. L’élaboration des rations repose alors sur des règles précises et spécifiques.

Résumé

Les situations pathologiques courantes nécessitent souvent une adaptation du régime alimentaire. Pauvres en protéines et en sodium, les aliments industriels destinés aux animaux insuffisants cardiaques et/ou rénaux sont souvent inappétents. Des transitions progressives, et l’adjonction de viande maigre et d’huile de colza favorisent leur acceptation. Une ration ménagère équilibrée convient également. Lors d'urolithiases, le choix de l'aliment varie selon la nature des calculs. Une alimentation ménagère adaptée peut aussi permettre les modifications de pH urinaire souhaitées. Lors de lésion des ligaments croisés chez un chien obèse, un amaigrissement drastique est conseillé avant l'intervention, grâce à la mise en place d’un régime hypocalorique. En phase postopératoire, une réalimentation précoce est souhaitable.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...