Le point Vétérinaire n° 237 du 01/07/2003

CANCÉROLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

COURS

Pierre Maliver

Laboratoire
d’histocytopathologie
vétérinaire
95, rue Raspail
94703 Maisons-Alfort cedex

Connaître la méthode analytique de l’anatomopathologiste lors de la lecture et de l'interprétation d’une lame permet de comprendre au mieux le compte rendu anatomopathologique.

Résumé

L’introduction d’un compte rendu qui concerne une tumeur cutanée présente les prélèvements reçus. La description à faible grossissement informe sur la localisation, le type de croissance, la nature de la tumeur (épithéliale ou mésenchymateuse) et son architecture. La description à fort grossissement précise les caractéristiques cellulaires et le caractère bénin ou malin. La synthèse reprend divers éléments de la description et apporte, pour les tumeurs malignes, des éléments de pronostic (grading et potentiel métastatique). La conclusion résume les éléments essentiels, suffisants pour un lecteur “pressé”.

Si le recours à l’examen anatomopathologique de toute lésion supposée tumorale tend à se généraliser, le praticien ne retire encore que trop peu de renseignements de la lecture du compte rendu d’analyse, faute d’en connaître les clés et souvent les termes (voir l'ENCADRÉ “Exemple de compte rendu anatomopathologique”). Cet article tente, d’une part de décrire les étapes de la démarche analytique qui préside à l’élaboration d’un compte rendu lors de lésion tumorale et d’autre part, d’expliciter les différents termes spécifiques ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK