Le point Vétérinaire n° 236 du 01/06/2003

EXPERTISE AMIABLE CONSENSUELLE

Pratiquer

LÉGISLATION

Philippe Tartera

6 impasse Salinié, 31100 Toulouse

Afin de régler un différend qui les oppose à la suite de la mort d’un veau, l’éleveur, le vétérinaire et le laboratoire pharmaceutique s’accordent sur une procédure amiable.

1. Les faits : le veau ne survit pas au déparasitage Le 14 février, le Dr Véto prescrit et délivre à M. Éleveur un bidon d’un litre d’une solution antiparasitaire externe destinée au traitement des ectoparasites des bovins adultes(1). Le 2 mars, M. Éleveur remarque que l’un de ses veaux, âgé de quinze jours, est infesté par des ectoparasites. Le bidon étant à sa disposition, il vérifie sur l’étiquette l’absence de contre-indication de ce produit pour les jeunes animaux et traite le jeune veau conformément ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK