Le point Vétérinaire n° 236 du 01/06/2003
 

PREMIER VACCIN TRIVALENT RESPIRATOIRE

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

En dehors de l’intérêt de combiner les trois valences RS/PI3/Pasteurelles, le vaccin innove dans la protection contre Mannheima hæmolytica.

Le principal intérêt du nouveau vaccin bovin que lance Intervet actuellement en France réside surtout dans la combinaison des trois valences respiratoires : par ordre d’importance le BSRV (virus respiratoire syncytial bovin), l’agent pathogène numéro un des affections respiratoires, Pasteurella hæmolytica (ou Mannheima hæmolytica selon la nouvelle nomenclature) et le virus PI3 (Para-influenza 3), moins pathogène mais certainement aussi initiateur de maladies respiratoires. 60 à 80 % des élevages sont séropositifs au PI3, ce qui témoigne, si ce n’est de sa grande ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...