Le point Vétérinaire n° 236 du 01/06/2003

PREMIER VACCIN TRIVALENT RESPIRATOIRE

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

En dehors de l’intérêt de combiner les trois valences RS/PI3/Pasteurelles, le vaccin innove dans la protection contre Mannheima hæmolytica.

Le principal intérêt du nouveau vaccin bovin que lance Intervet actuellement en France réside surtout dans la combinaison des trois valences respiratoires : par ordre d’importance le BSRV (virus respiratoire syncytial bovin), l’agent pathogène numéro un des affections respiratoires, Pasteurella hæmolytica (ou Mannheima hæmolytica selon la nouvelle nomenclature) et le virus PI3 (Para-influenza 3), moins pathogène mais certainement aussi initiateur de maladies respiratoires. 60 à 80 % des élevages sont séropositifs au PI3, ce qui témoigne, si ce n’est de sa grande ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK