Le point Vétérinaire n° 236 du 01/06/2003
 

AFFECTION CARDIAQUE SUPPURATIVE

Pratiquer

CAS CLINIQUE

Christophe Roy*, Pierre-Michel François**, Jean-Louis Roque***, Claire Combelles****


*Cabinet vétérinaire,
3, rue du 8 mai 1945,
15400 Riom-ès-Montagnes

Lors de péricardite suppurée, la péricardiocentèse associée au drainage de l’exsudat, rapide et peu coûteuse, est une alternative intéressante à la péricardiostomie.

Résumé

Une vache gravide âgée de dix ans est atteinte d’une péricardite suppurée. Malgré le pronostic sombre, une solution chirurgicale est tentée afin de lui permettre d’atteindre le terme de sa gestation et/ou de l’engraisser. L’intervention choisie est une technique simple de péricardiocentèse, suivie de la fixation d’un drain à demeure : plusieurs litres de pus sont ainsi évacués, ce qui soulage d’autant la fonction cardiaque. Néanmoins, après une légère amélioration clinique, l’état de l’animal se dégrade : il meurt trois semaines plus tard. L’autopsie met en évidence un corps étranger vulnérant fiché dans le myocarde. Le traitement instauré n’a donc pas suffi à atteindre les buts fixés au départ, même si l’espérance de vie de l’animal a peut-être été augmentée.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...