Le point Vétérinaire n° 236 du 01/06/2003

SYNDROME DE PRIVATION CHEZ UN CHIEN

Pratiquer

SUR ORDONNANCE

Valérie Dramard

vétérinaire comportementaliste, 39 rue du Lac, 69003 Lyon

L’administration de clomipramine à une dose comprise entre 2 et 4 mg/kg/jour en deux prises doit être accompagnée d’une thérapie comportementale.

Un chien dobermann mâle âgé de deux ans est présenté en consultation de comportement car il est peureux depuis son acquisition (à l’âge de quatre mois). Si une personne cherche à l’approcher, il grogne en cherchant à fuir et si la personne insiste, il tente de mordre. Ce chien souffre d’un syndrome de privation sensorielle de stade 2.Clomicalm® : un anxiolytique : au moins trois mois La clomipramine (Clomicalm®) est un antidépresseur tricyclique qui agit sur les systèmes sérotoninergique et noradrénergique impliqués dans la ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK