Le point Vétérinaire n° 234 du 01/04/2003

OPHTALMOLOGIE DU CHIEN

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Serge G. Rosolen

Praticien exclusif
en ophtalmologie vétérinaire
Clinique vétérinaire
119, boulevard Voltaire
92600 Asnières

Comment différencier les potentiels évoqués visuels corticaux de l’électro-rétinogramme en pratique clinique ?

Les potentiels évoqués visuels corticaux (PEV) reflètent la réponse corticale induite par la conduction du signal rétinien le long de l’ensemble des voies visuelles. C’est un examen électrophysiologique qui est complémentaire de l’électrorétinogramme (ERG). L’ERG permet une évaluation quantitative du fonctionnement rétinien (la réponse dépend du nombre de cellules qui réagissent à la stimulation) et les PEV permettent une évaluation plus « qualitative » de la fonction visuelle. En effet, dans certains cas, une altération marquée de l’ERG ne se traduit pas par ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...