Le point Vétérinaire n° 234 du 01/04/2003
 

OPHTALMOLOGIE CANINE ET FÉLINE

Se former

CONDUITE À TENIR

Éric Dean

Clinique vétérinaire de Longchamp
81, rue de Longchamp
75116 Paris

L’épiphora peut avoir pour origine une sécrétion lacrymale excessive des voies lacrymales non perméables ou une anomalie de la qualité des larmes.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Commémoratifs et examen clinique de l’œilet de ses annexes

Étape 2 : Test de Schirmer : mise en évidence d’une sécrétion lacrymale excessive

• causes palpébrales et cutanées

• cause conjonctivale

• cause cornéenne

• cause uvéale

• glaucome aigu

• hyperplasie de la glande lacrymale nictitante

Étape 3 : Exploration de la perméabilité des voies lacrymales

• orbite peu profonde

• entropion médial

• défaut de perméabilité des voies lacrymales

• absence de point lacrymal inférieur ou obstruction

• atteinte des canalicules

• atteinte du sac lacrymal

• atteinte du canal lacrymonasal

Étape 4 : Mesure du temps de rupture du film lacrymal : mise en évidence d’une anomalie de la qualité des larmes

• déficit en mucine et/ou en lipides

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...