Le point Vétérinaire n° 233 du 01/03/2003
 

OPHTALMOLOGIE FÉLINE

Se former

COURS

Valérie Meunier

Consultante itinérante en ophtalmologie 30, rue Fays
94300 Vincennes

Le séquestre cornéen est une maladie spécifique du chat dont l’étiologie est mal connue. Il se caractérise par l’apparition d’une tache sur la cornée. Le traitement de choix est chirurgical.

Résumé

Le séquestre cornéen est une affection spécifique du chat, qui se caractérise par une tache brune à noirâtre sur la cornée. Les chats persans sont prédisposés. Les causes de cette maladie sont mal connues. Cependant, une transmission héréditaire est soupçonnée et des facteurs favorisants sont évoqués : mauvaise occlusion palpébrale, défaut quantitatif ou qualitatif des sécrétions lacrymales, infection par l’herpès virus, etc. Un traitement médical est nécessaire et peut être suffisant, mais il est le plus souvent adjuvant au traitement chirurgical. Les techniques opératoires disponibles sont variées : kératectomie, autogreffe lamellaire, homogreffe, etc. Il convient également de traiter les affections associées.

Les récidives ne sont pas rares et le pronostic est donc réservé.

Le séquestre cornéen félin est une affection oculaire spécifique du chat qui se caractérise par l’apparition d’une tache centrale brunâtre, puis noirâtre dans le stroma cornéen superficiel et qui évolue rarement jusqu’à la membrane de Descemet. Peu fréquent, il est décrit pour la première fois chez le chat par Verwer en 1965 et son étiologie est encore source de recherche. Cette maladie touche toutes les races de chats, avec néanmoins une nette prédisposition chez le persan.Signes cliniques Le séquestre est unilatéral ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous