Le point Vétérinaire n° 233 du 01/03/2003

ORTHOPÉDIE BOVINE

Se former

CONDUITE À TENIR

André Desrochers

Département des sciences cliniques,
Faculté de médecine vétérinaire,
Université de Montréal,
Saint-Hyacinthe,
J2S 7C6 Québec (Canada)

Dans certains cas, un traitement conservateur ou chirurgical peut être une alternative à l’euthanasie lors de fractures qui affectent les rayons osseux supérieurs chez les bovins adultes.

Résumé

Les étapes essentielles

Étape 1 : Diagnostic

• signes cliniques de la fracture

• configuration de la fracture

Étape 2 : Pronostic et décision

• euthanasie

• décision de traitement

Étape 3 : Traitement

• traitement conservateur

• traitement chirurgical

Les fractures qui affectent la partie supérieure des membres sont, chez les bovins adultes, les plus complexes à traiter. Selon le rayon osseux atteint (humérus ou fémur, radius ou tibia) et selon la configuration de la fracture, le choix se fera entre l’euthanasie immédiate, un traitement conservateur ou un traitement chirurgical. Les méthodes d’immobilisation utilisables ont été décrites dans un article précédent (“Les fractures des membres chez les bovins adultes”, par A. Desrochers, Point Vét. 2003;34(232):50-54). Le présent article a pour ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK