Le point Vétérinaire n° 232 du 01/02/2003
 

ANESTHÉSIOLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

Se former

COURS

Luca Zilberstein*, Dominique Tessier-Vetzel**


*Unité pédagogique de chirurgie
**Unité pédagogique de médecine ENVA
7, avenue du Général de Gaulle
94 700 Maisons-Alfort Cedex

Avant l’âge de douze semaines, les jeunes chiens ou chats sont particulièrement fragiles, en raison de leur immaturité physiologique. L’anesthésie est par conséquent un exercice encore plus délicat que chez l’adulte.

Résumé

Comparé à l’adulte, le jeune chien ou chat âgé de moins de douze semaines présente de nombreuses particularités anatomo-physiologiques : ses systèmes cardiovaculaires, respiratoires et nerveux central sont plus sensibles, ses systèmes d’élimination sont encore immatures et les risques d’hypothermie et d’hypoglycémie sont élevés.

Comme chez l’adulte, le praticien recherche une anesthésie stable et de qualité (sédation, analgésie et myorelaxation). De nombreux principes actifs sont à sa disposition tant pour la prémédication que pour l’anesthésie proprement dite. Les risques d’éventuels effets indésirables sont accrus et peuvent être dramatiques lors de surdosage. Il convient donc de déterminer précisément les doses à administrer et de réaliser un monitoring rigoureux, afin de prendre en charge précocement toute anomalie.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...