Le point Vétérinaire n° 231 du 01/12/2002
 

CANCEROLOGIE DU CHIEN

Se former

COURS

Isabelle Weber Danino

Clinique des Alizés
46, rue d’Auxonne 21000 Dijon

Deux types tumoraux principaux peuvent affecter le thymus : le thymome et le lymphome thymique. Leur distinction est essentielle, tant pour l’établissement d’un pronostic que pour la mise en place d’un traitement.

Résumé

Le thymome est une tumeur d’évolution généralement lente et de croissance locale. Il touche des chiens d’âge moyen ou âgés et de races de grande taille. Plusieurs syndromes paranéoplasiques peuvent compliquer le tableau clinique. La myasthénie est le plus fréquent ; l’apparition d’autres tumeurs primitives ou d’une hypercalcémie est aussi possible. Le traitement du thymome fait appel à la chirurgie, à la radiothérapie et à la prise en charge des complications et syndromes paranéoplasiques. Le pronostic est bon à court et moyen terme, mais assombri lors de syndromes paranéoplasiques. Le lymphome thymique est une tumeur agressive, d’évolution rapide. Son diagnostic repose sur la mise en évidence d’une masse médiastinale crâniale et sur l’examen cytologique ou histologique d’un prélèvement de cette masse. Le traitement repose sur la radiothérapie et la chimiothérapie. Son pronostic est sombre et une hypercalcémie est un facteur péjoratif.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...