Le point Vétérinaire n° 230 du 01/11/2002

ANTI-INFLAMMATOIRES ORAUX POUR CHIENS “ARTHROSIQUES”

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

La “double inhibition” du tépoxalin et son profil pharmacocinétique expliquent sa tolérance rénale et digestive. Il se distingue ainsi des autres AINS.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) “oraux” pour les chiens âgés “arthrosiques” ont le vent en poupe. Le marché ne cesse de croître, avec les lancements récents d’AINS dits “de seconde génération”, mieux tolérés : méloxicam, carprofène, védaprofène ou même acide tolfénamique.Un lyophilisat oral Le tépoxalin (Zubrin®) qui vient d’êtrelancé par Schering-Plough apporte néanmoins deux nouveautés supplémentaires. La plus immédiatement visible est la forme galénique en lyophilisat oral, très peu utilisée en santé animale. Le comprimé lyophilisé est placé dans la bouche au ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK