Le point Vétérinaire n° 229 du 01/10/2002

COUPABLE MAIS PAS RESPONSABLE

Pratiquer

LÉGISLATION

Philippe Tartera

6 impasse Salinié, 31100 Toulouse

Une sévère épizootie de “grippe” se déclare dans un lot de veaux trois jours après leur vaccination avec un vaccin RSV retiré du marché et délivré de manière illégale.

1. Les faits : Commande de médicaments en gros Début janvier 1998, M. Éleveur passe une commande de médicaments vétérinaires auprès de M. Démarcheur. Ce dernier agit comme courtier du Dr Véto, gérant d’une Selarl(1) vétérinaire établie à plus de 200 km de l’exploitation. Les médicaments sont livrés le 5 janvier avec une ordonnance de régularisation. Parmi eux se trouvent cinq flacons de dix doses de Vacorès®, vaccin contre l’infection des bovins par le virus respiratoire syncytial (RSV) produit par le laboratoire Merial. Le 5 mars, ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...