Le point Vétérinaire n° 229 du 01/10/2002

CARDIOLOGIE CANINE

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

(avec le support de la conférence du Pr Jens
Häggström de la faculté
vétérinaire de Uppsala,
en Suède, prononcée le 15 juin 2002
au Symposium international
de cardiologie vétérinaire
de Prague)

Dernier né des IEC vétérinaires, l’imidapril est certes un IEC efficace de plus, mais il est aussi un IEC original. Revue des quatre IEC “vétérinaires”.

L’introduction des premiers inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC) dans l’arsenal thérapeutique vétérinaire a bouleversé la prise en charge de l’insuffisance cardiaque congestive chez le chien. Actuellement, le traitement au long cours de l’insuffisance cardiaque inclut un IEC, un diurétique (souvent le furosémide) et parfois un digitalique (en faisant appel aux médicaments humains à base de digoxine pour les spécialités françaises). Les praticiens ont maintenant le choix entre quatre IEC : l’énalapril (Enacard®) chef de file disponible depuis 1996, ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK