Le point Vétérinaire n° 229 du 01/10/2002
 

TRAITEMENT DES COAGULOPATHIES CHEZ LES CARNIVORES DOMESTIQUES

Se former

COURS

Agnès Borie*, Valérie Chetboul**


*Chemin des Plantes
91800 Boussy-Saint-Antoine
**Unité de cardiologie, ENVA
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort

Les héparines de bas poids moléculaire représentent un espoir pour le traitement et la prévention des thrombo-embolies chez le chien et chez le chat. Les protocoles d’administration restent néanmoins à définir.

Résumé

Les héparines sont des molécules anticoagulantes et antithrombotiques qui agissent en augmentant la vitesse de neutralisation des facteurs activés de la coagulation par l’antithrombine III. Les héparines standards (HS), utilisées jusqu’ici en médecine vétérinaire, sont un mélange hétérogène de molécules de toutes tailles. De nouvelles préparations, ne contenant que des héparines de bas poids moléculaire (HBPM), ont été développées pour leurs propriétés particulières. Les HBPM sont promis à un bel avenir, notamment car :

- elles agissent sélectivement sur le facteur Xa et non plus sur le facteur IIa de la coagulation comme les HS, ce qui minimise les risques d’hémorragies ;

- la surveillance du traitement est moins lourde qu’avec les HS. Toutefois, si les protocoles d’administration des HS sont bien établis chez le chien et chez le chat, ceux des HBPM restent à définir. Pour une utilisation optimale, les effets indésirables des HBPM méritent également des études approfondies.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...