Le point Vétérinaire n° 229 du 01/10/2002
 

TOXICOLOGIE VÉGÉTALE DES RUMINANTS

Se former

EN QUESTIONS-RÉPONSES

Elise Lebeau

Centre antipoison animal
de l'Ouest, ENVN, Atlanpôle
La Chantrerie, BP 40706,
44307 Nantes Cedex 03

L’apparition d’urines foncées chez des bovins au pré en automne peut être un signe d’appel de deux intoxications d’origine végétale : l’intoxication par les glands ou l’intoxication par la mercuriale.

Résumé

Parmi les causes d’hémoglobinurie et/ou d’hématurie des bovins, deux intoxications végétales peuvent être rencontrées lorsque les animaux pâturent en automne : l’intoxication par les glands et l’intoxication par la mercuriale. L’anamnèse et les éléments épidémiologiques (circonstances d’apparition, aspect pseudo-enzootique, examen des pâtures) orientent la suspicion. Dans les deux cas, des symptômes digestifs sont associés à une atteinte rénale, avec une oligo-anurie marquée. La mercuriale provoque également une anémie ou un subictère. Les analyses de laboratoire (numération-formule sanguine et biochimie rénale) permettent d’établir un pronostic et d’orienter vers un traitement adapté. La distinction entre ces deux intoxications permet de mettre en place les mesures immédiates nécessaires.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...